AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Le temps est venu.

Aller en bas 
AuteurMessage
Ayu



Nombre de messages : 1
Elément : multi
Date d'inscription : 02/01/2018

MessageSujet: Le temps est venu.   Mer 3 Jan 2018 - 3:09

Ayu essuya son visage, puis sa hache.

"Il t'en reste sur le front", lâcha Gemmax d'un ton narquois. Soupirant, Ayu se passa une dernière fois le chiffon écarlate sur son visage, puis le jeta lestement dans le caniveau.

"C'est vraiment lourd tous ces demeurés, ils n'ont vraiment rien de mieux à faire..."

"Allons ne râle pas comme ça, un peu d'exercice ça ne se refuse pas, et les quelques kamas gratuits non plus !"

"Tu sais bien que nous ne manquons pas de moyens. Ces attaques ne font que nous ralentir."

Tout en s'asseyant sur une barrique, Ayu se demandait s'il n'aurait pas dû laisser ce shushu au fond du tombeau d'où il l'avait extirpé. Son avidité devenait de plus en plus agaçante. Néanmoins, il reconnut que cette hache était terriblement efficace lors des combats, et se rappela que de toute manière, c'est lui qui décidait in fine de la marche à suivre.

Tandis que Gemmax scrutait les corps encore chauds à la recherche d'objets brillants, le pandawa sorti un plan et l'observa avec minutie. Le dédale de ruelles de Brâkmar pouvait égarer même ses propres habitants, et représentait un vrai coupe-gorge pour les aventuriers imprudents.
En revanche, pour un guerrier ayant atteint son plein-potentiel et lourdement armé, c'était une promenade de santé, l'ennui en plus.


"Tu es sûr que tu ne te souviens pas d'indication de la part du krosmoglob ?"

Je te l'ai déjà dit : le message de ton ami ne parlait pas d'un lieu, à part la ville de Brâkmar.
Tu devrais t'estimer heureux qu'il ait payé la taxe auprès des voyageurs dimensionnels, c'est déjà ça."


"Un jour il faudra que tu m'expliques cette obsession pour l'argent. Rushu ne s'est pas occupé de toi quand tu étais petit et tu compenses, c'est ça ? Sans rire, tu n'en as même pas l'utilité, tu es un démon."

Gemmax grommela mais ne répondit pas. Ayu savait qu'il touchait un point important. Il supposait fortement que cela avait un lien avec la puissance du shushu mais jusqu'à présent, il lui était impossible d'obtenir la moindre information. Cela arriverait tôt ou tard, Gemmax étant tellement bavard, il finirait bien par se dévoiler.

"Des heures que nous tournons en rond dans ce labyrinthe, et les rares personnes que nous avons pu interroger se sont soit enfuies, soit n'ont même plus été capables de prononcer le moindre mot dès la mention de la Primum Nocere.

Centenaire ne nous facilite pas la tâche. Déjà qu'à l'époque du tournoi inter-dimensionnel je trouvais qu'il perdait la boule, mais nous faire changer d'instance dimensionnelle sans nous donner de point de rendez-vous, c'est officiel, cet énutrof devient sénile. C'est à se demander si la mission pour laquelle il m'a appelé existe vraiment..."


Ayu marqua un temps d'arrêt.

"Bon écoute tant pis, on va aller voir Oto Mustam. Lui saura certainement nous orienter."

"Haha, ce cher Oto. Je jubile d'avance de voir comment tu vas t'en sortir. D'après ce que j'ai entendu, il n'a pas vraiment digéré ta désobéissance..."

"Djaul avait d'autres plans, tu le sais très bien. Et puis avec ce que je lui rapporte, nul doute qu'il ne pourra pas refuser mes demandes."

Déchirant l'obscurité acre de la ville, deux tours en pierres brutes s'élançaient au loin vers le ciel. Celle de droite était la milice. Ayu rempacketa ses affaires et se mis en route.

[...]

Le visage d'Oto Mustam était crispé. Sa contrariété était si palpable que l'air de la pièce s'alourdit et semblait devenir électrique.

Ayu posa un rouleau sur la table devant lui.


"Je sais que vous projetez d'utiliser l'épice découverte à Saharach pour faire des tests sur les soldats et voir si on ne peut pas améliorer leurs aptitudes au combat grâce à elle. Ceci est un contrat signé de la main de Idarfen Madjika lui-même, le dirigeant du comptoir de la compagnie parafiole. Il applique un tarif préférentiel à l'achat de l'épice de la meilleure qualité pour la ville de brâkmar. Au moment où nous parlons, le premier convoi est déjà en route."


"C'est donc là-bas que Djaul t'a envoyé..."

"De plus, voici un présent pour vous : un costume de saharachien antique. C'est une relique très rare, je suis sûr que cela vous satisfera."

"Tu cherches à m'acheter ! Voilà qui est intéressant, j'aime ça ! Moi qui pensais t’éviscérer en public pour l'exemple, je vais peut-être t'écouter..... Que veux-tu ?!"

"J'ai besoin d'informations. D'informations concrètes. Je cherche la Primum Nocere."

Les traits d'Oto se raidirent. Feignant l'amusement, le frisson qui lui parcourut l'échine fut si violent qu'il ne pu s'empêcher de légèrement bégayer.


"Va... Va à la taverne du Chat Brûlé. C'est à la porte sud de la ville, tu ne pourras pas la rater."

"Bien. C'est tout ce dont j'avais besoin."


[...]

L'extérieur de la taverne était à l'image de la ville : sale, sombre et peu avenant. Cependant, il était évident que l'atmosphère autour de l'endroit se distinguait du reste. Un vent glacial soufflait dans les rues désertes. La morsure du froid se faisait plus douloureuse encore qu'à peine quelques minutes plus tôt, la chaleur et les relents de souffre des failles volcaniques venaient incommoder l'animation des rues commerçantes.
Le contraste était saisissant.

L'intuition d'Ayu ne l'avait pas trompé. Elle ne le trompait jamais.

Il ouvrit fermement la porte et entra.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
John-Slater
[Passeur] Roger Confédéré
avatar

Nombre de messages : 1761
Elément : Braconnier
Date d'inscription : 12/07/2011

MessageSujet: Re: Le temps est venu.   Mer 3 Jan 2018 - 13:13

Fous qu'ils furent de pénétrer dans l'antre de la Primum Nocere...

- Des bruits de pas. Mmh.

John déambulait dans les couloirs secrets de l'antre Nocere. La porte qui donnait sur la taverne du Chat Brûlé fut happée par le vent hivernal. Quelqu'un se tenait dans la taverne et ses intentions n'étaient pas liées à l'alcool ou à l'assassinat des habitués du bar. Non, John sentit que ses intentions étaient plus... Sombres.

- Serait-ce... L'homme dont nous a parlé Centenaire ? murmura John aux ombres qui l'accompagnaient.

Le mage Ordhom n'eut pas à sonder l'âme du nouvel entrant. Mais sa silhouette noire comme l'ébène se fondait dans les couloirs de l'antre et seuls ses yeux jaunâtres trahissaient son inquiétante présence. Que voulait-il ?

- Nous devrions monter. Suggéra John.

Seul le maître Enutrof passa la porte secrète de la taverne et dès lors, le temps sembla se figer. Seuls les murmures du vent berçaient encore les oreilles des derniers vivants. John reconnut Ayu et son visage pourtant ridé et sévère devint plus doux.

- Ah ! fut le seul mot qui rompit le silence.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://johnslater117.wordpress.com/
Centenaire
Père Calment
avatar

Nombre de messages : 1452
Age : 26
Localisation : ouvre un compte en Suisse.
Elément : Surprenant !
Date d'inscription : 29/03/2012

MessageSujet: Re: Le temps est venu.   Jeu 4 Jan 2018 - 12:45

Centenaire avait pour habitude toujours de rester reculer au fond de la pièce, loin de la cheminée, la plus grande source de lumière et de chaleur de la pièce. A cet endroit, il n'était vu de personne et avait une vue d'ensemble sur les allers et venues.

A peine le Pandawa eut franchi la porte, il reconnut sa silhouette instantanément. Cétait Ayu, son fidèle compagnon d’aventure qui avait apparemment enfin décider de suivre ses conseils et de tenter de rejoindre la Primum Nocere. C’était une excellente nouvelle !

Tandis que ce nouvel arrivant s’avançait vers le bar pour demander une chopine au tavernier, John-Slater déboula dans la pièce par une grande ouverture sous forme d'arche qui donnait vers l'escalier menant aux appartements privés de la Primum Nocere.


« Hey salutations vieille crapule, c’est donc maintenant que tu décides à te présenter à nous ? Tu n’as donc pas honte ? » s’exclama Centenaire sortant de l’ombre et accourant vers son camarade.
Une fois à sa hauteur, l’Enutrof fit mine de lui serrer la main mais au dernier moment, sans qu’Ayu puisse anticiper, Centenaire lui avait agrippé l’entre-jambe en criant
« WABBIT ! ».

« Ahah, c’est tellement facile et ça marche à chaque fois ! » rigolait Centenaire tout fier de sa blague tandis que le postulant se tordait de douleur sur le sol. « C’est ta peine pour avoir attendu si longtemps ! » Il tendit la main au Pandawa qui la saisit péniblement pour se relever.

« Bon maintenant, explique à Maître John-Slater pourquoi tu souhaites nous rejoindre, ce que tu pourrais nous apporter, et blablabla... avec un peu de chance, d’autres guildeux rappliqueront. »

Le vieil homme se plaça à côté de John-Slater et lui glissa avec un clin d’œil : « WABBIT ! WABBIT ! Tu as compris, hein ? ». Décidément Centenaire était vraiment beauf parfois.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dahwa
Enjoyphœnix ♡
avatar

Nombre de messages : 960
Localisation : Bien profond
Elément : Teur
Date d'inscription : 09/12/2012

MessageSujet: Re: Le temps est venu.   Ven 5 Jan 2018 - 12:32

Errant dans les tréfonds de l'antre dont il n'avait plus souvenir, une curieuse brise parfumée vint soudain enlacer le cou de l'éniripsa au détour d'un couloir. Surpris, il s'arrêta net et fit quelques pas en arrière sans même prendre la peine de se retourner. En y regardant bien, on pouvait discerner les contours lumineux de ce qui semblait être une porte. Une porte. Se grattant le sommet du crâne, il réfléchit. Puis, prit par la curiosité, il s'avança vers la paroi lumineuse et la poussa habilement...

- DIDOU ! s’écriât-il, prit par la stupeur.

Reprenant ses esprits pour ne pas se faire remarquer, il vit ses deux compères énutrofs - le sage et le lourdeau - en présence d'un pandawa. Il ne lui fallut pas longtemps pour comprendre. A peine le temps d'assister à une scène surréaliste dont on vous épargnera les détails, par soucis de crédibilité de notre organisation démoniaque. Il murmura alors :

- Dire qu'à mon époque, on m'avait moi aussi dirigé par ici. Et cette vermine d'Aokijin m'avait fait faire tout le tour par les égouts ! Si j'avais su... ça fait des années que je me tape tout ce chemin à la moindre soif.

Perdu dans le flux de ses pensées, il se remémorât cette soirée où il croisa pour la première fois la sublime Nowah en ces lieux, puis il finit assommé par Centenaire, dans les égouts, après quoi... trêve de divagations.
Les effluves de malt et d'orge lui avaient donné grand soif.


- Bruli ! Amènes donc quelques choppes par ici. Nous allons écouter ce monsieur. En espérant pour lui que ça ne traine pas trop en longueur...

Dahwa se dirigea alors en direction de ses semblables. Il fit un signe de la tête pour saluer le prétendant, serra chaleureusement la main de John, et sourit poliment à Centenaire dont la main resta tendue. Allez savoir pourquoi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le temps est venu.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le temps est venu.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [CR Est Auvergne] Il est venu le temps des prono les enfants !
» Les énigmes qui font passer le temps
» Comment passer fm en un rien de temps, soit en moins de 24H
» regne par decret et un temps de corbeaux
» Maxime Chattam. Le sang du temps... ATTENTION SPOILER

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Primum Nocere, Antre de Brakmar, Menalt, Dofus. :: Anti-chambre * :: Orbus Extranius-
Sauter vers: